Les origines et les secrets de l’alphabet runique

alphabet runique

Publié le : 01 mars 20224 mins de lecture

Formé à partir des 6 lettres, l’alphabet runique est étroitement lié à la divination ou à la magie. Dérivé du terme rún, il englobe le mot de secret ou de mystère. Pour les peuples Vikings, il s’avère que c’est un mot magique et qui fait référence au dieu Odin.  

Les origines et les secrets de l’alphabet runique

À l’époque, on parlait de l’alphabet futhark, notamment vers le IIIᵉ siècle. De nos jours, il est connu sous le nom de l’alphabet runique. En ce qui concerne la transcription de leur langue, les dialectes germaniques ont recours au futhark ou bien l’alphabet runique. En d’autres termes, c’est une sorte d’écriture viking. L’origine des runes est assez ambiguë, des savants mentionnent qu’ils tirent leur origine des alphabets connus tels que l’alphabet grec ancien et l’alphabet latin. Dans une autre approche, il peut s’agir d’un mélange de différents signes alphabétiques comme l’alphabet rhétique, latin, etc. Les caractères runiques ont été découverts sur des fragments en bois ou gravés sur des murs ou des pierres. Pour découvrir plus de détails au sujet de l’écriture viking, n’hésitez pas à poursuivre la lecture, car vous trouverez à travers cet article les informations essentielles à retenir.

De l’alphabet runique : que faut-il savoir ? 

Dans le temps, l’alphabet runique était surtout utilisé à des fins divinatoires. L’usage de l’alphabet runique ou écriture viking était autour des conditions météorologiques et sur le plan agricole. Pour ce faire, on utilisait des petites branches d’arbres coupées en bâtonnets, sans pour autant enlever ses fruits. Il faut ensuite les disperser sur une toile blanche en coup de dés. Pour attirer leur chance, on les gravait sur des amulettes. Parallèlement à cela, l’alphabet runique a une fonction assez spécifique, car il renferme également une protection infaillible, si bien qu’on trouvait des lettres runiques sur les armes des croyants. Ainsi, afin de marquer une victoire, on déposait des lettres runiques sur des pierres. Des fois, il peut aussi s’agir de poèmes, d’un cryptogramme, etc. Jusqu’à ce jour, les recherches n’ont pas pu décrypter la véritable origine de l’alphabet runique. On peut aussi se référer aux œuvres du célèbre Jules Verne qui a introduit quelques inscriptions runiques dans son poème.

De l’alphabet runique : un peu d’histoire  

Selon les recherches approfondies par certains professionnels, on a pu constater que l’alphabet runique n’est pas si différent de l’alphabet grec et romain. Au fil des années, plusieurs types d’alphabet runique ont vu le jour dont le premier type a été trouvé en Norvège méridionale vers IVe siècle ap J.-C. Puis dans les pays anglo-saxons avec une cinquantaine d’inscriptions, mais deux d’entre eux ont été les plus utilisés. Il s’agit de þorn et de thorn. Dans certains pays, l’alphabet runique n’a été utilisé que sur une courte période, tandis que dans d’autres pays, l’usage de l’écriture viking a perduré jusqu’à ce jour. En effet, l’apogée de ce système d’écriture était avant le XIᵉ siècle, notamment entre 793 ap. J. -C et 1066. Il s’agit de la fin de l’âge des Vikings.

Quelle est l’importance du théâtre ?
Jeans Selvedge et Denim brut, origine et histoire

Plan du site